Présentation

L’équipe de recherche Images Numériques et Réalité Virtuelle (INRéV), est l’une des trois composantes du Laboratoire Arts des Images et Art Contemporain (AIAC). Elle est constituée d’enseignants-chercheurs du département Arts et Technologies de l’image (ATI) de l’Université Paris 8.

 

Objectifs et thématiques de l’équipe INREV

Entre théorie et pratique, expérimentations artistiques et scientifiques, l’équipe articule ses recherches autour de nouvelles expériences et perspectives rendues possibles par l’émergence de dispositifs spécifiques aux arts numériques et aux scènes virtuelles interactives autant que par les nouvelles problématiques issues de différents champs scientifiques, culturels et sociaux-économiques. 

Les travaux de l’équipe INREV résultent du développement et du renouvellement des recherches artistiques et techniques engagées depuis plus de vingt-cinq ans sur les thèmes principaux de l’animation 3D, de l’acteur de synthèse et de l’interactivité, ils se poursuivent avec les recherches sur les relations de l’art et de la réalité virtuelle et augmentée et le jeu vidéo, « l’interactivité intelligente et sensible avec des acteurs virtuels », et sur la vie artificielle et le connexionnisme, dans une perspective de création artistique.

Si l’interactivité reposait déjà radicalement les rapports traditionnels de l’auteur, de l’œuvre et du spectateur, l’introduction d’une logique de l’autonomie dans ces rapports les rend encore plus complexes, qu’il s’agisse de mettre en contact le spectateur avec des simulations d’êtres humains, des organismes imaginaires ou de « simples » images. Le thème de l’émotion est indissociable du celui de l’intelligence et s’inscrit au même titre dans nos recherches : action et perception, émotion sont intimement liées.

La relation art-technique-science qui habite ces recherches, n’a cessé d’évoluer. Si, dans un premier temps, l’informatique, la physique, les mathématiques étaient principalement convoquées, actuellement, les recherches que l’équipe mène se sont élargies aussi à d’autres domaines : les sciences cognitives et les sciences de la vie. 

Un mouvement similaire s’est effectué du côté des arts, si, notre travail en synthèse d’image consiste pour une part à des recherches sur les arts de l’image (cinéma, animation, jeux vidéo, installations interactives), nous nous sommes ouverts aussi à la rencontre d’autres arts, essentiellement aux arts du spectacle vivant comme la danse, le théâtre, la pantomime.

Une des spécificités de l’équipe de recherche est sa capacité à développer des logiciels spécifiques pour la réalisation de films et d’installations interactives, dans le cadre des recherches et des expérimentations artistiques visant à créer des environnements visuels et sonores hybridant réel et virtuel, et dans lesquels évoluent des entités de synthèse interactives dont les capacités cognitives et perceptives sont amplifiées par l’apprentissage, grâce aux techniques de réseaux neuronaux et par des techniques de vie artificielle et enfin par l’interfaçage de capteurs sensitifs variés.

Actions et travaux de recherches de l’équipe INREV entrepris pour atteindre les objectifs

Pendant les cinq dernières années, pour atteindre ces objectifs sur les thèmes qui lui sont spécifiques, l’INREV :

- a contribué directement à la création du laboratoire d’excellence en Arts et médiations humaines qui fédèrent 14 partenaires dont le cœur des recherches concernent les relations entre Arts, techniques, science et société

- a développé des collaborations de recherche sur des projets interdisciplinaires en s’appuyant sur la dynamique lancée par le laboratoire d’excellence en Arts et médiations humaines qui fédèrent 14 partenaires.

- a poursuivi ses recherches innovantes sur des thèmes art-science (vie artificielle, intelligence artificielle, énaction, émergence) en développant des outils spécifiques pour la création d’œuvres inédites (installations artistiques, spectacles interactifs, films).

- a renforcé ses liens avec le milieu professionnel de l’image numérique et mené des travaux en Recherche et Développement (logiciels, prototypes, plateforme pour la création numérique). 

Les chercheurs du laboratoire AIAC et en particulier ceux de l’équipe INREV se sont naturellement et particulièrement investis (Marie-Hélène Tramus, coordinatrice du LABEX, puis présidente du Conseil Scientifique du Labex) dans la création et la mise en place du Labex ARTS-H2H, Laboratoire des arts et médiations humaines formant un consortium de 14 partenaires fédérant des établissements universitaires franciliens, des grandes écoles et des structures scientifiques et culturelles d’envergure internationale, LABEX dont une grande partie des thèmes de recherche sont en résonance avec les recherches de l’INREV comme le montre le résumé du programme scientifique du LABEX ARTS-H2H :

- Le premier axe du laboratoire (« Le travail artistique en situations ») s’attachera aux processus de la création artistique, à ses manifestations sociales, aux nouvelles formes du développement et de l’apprentissage, de conservation et de médiation artistique permises par les technologies.

- Le deuxième axe (« Arts, techniques, science et société ») sera au cœur des sciences et des techniques : seront étudiées les nouvelles catégories sensibles des matériaux artistiques actuels, les potentialités inédites du numérique, les concepts art-science engendrant de nouvelles formes d’art et de médiation.

- Le troisième axe (« Hybridations des arts et médiations dans le monde informé »), porte sur l’étude des interconnexions entre disciplines artistiques et explorant des médiations humaines pour, un meilleur accès à la culture. »

Les dernières années ont vu l’image numérique traverser à des degrés divers tous les champs artistiques aussi bien que ceux concernant le visuel. Face à la polyvalence de l’outil, nous avons poursuivi et renforcé la spécificité des recherches de l’équipe qui réside dans une démarche d’expérimentations créatives autour de thèmes art-science (vie artificielle, intelligence artificielle, énaction, émergence) nécessitant le développement d’outils spécifiques pour la création artistique.

Cette démarche rencontre celles de diverses entreprises, et l’équipe s’est efforcée d’encourager des collaborations depuis longtemps au travers de séminaires de recherche de doctorants et de conventions CIFRE sur des thèmes de Recherche & Développement (4 conventions CIFRE). La création d’une spécialité de master recherche et professionnel, Arts et Technologies de l’Image Virtuelle, encadré par l’équipe, a contribué à resserrer les liens avec les entreprises, en particulier celles qui participent directement à ce Master.

Ainsi, l’équipe a poursuivi le développement les relations avec des professionnels en Recherche et Développement, association qui s’est déjà renforcée avec le projet de recherche HD3D — coopération regroupant six entreprises d’images de synthèse et d’effets spéciaux de la région parisienne et cinq laboratoires universitaires, projet du pôle de compétitivité Cap Digital (Image Multimédia et Vie Numérique).

 

- Lire le détail de l’historique de la fondation de l’équipe de recherche

- Lire le détail des axes de recherche

Composition de l’équipe

Composante de l’Ecole doctorale EDESTA de l’Université Paris 8, l’équipe Images Numériques et Réalité Virtuelle a obtenu la note maximale (A+) au terme des campagnes d’évaluation 2013 de l’AERES.

 

L’équipe INRéV compte 6 membres enseignants-chercheurs et encadre 17 doctorants :

- 2 PR : Mme Chu-Yin Chen (responsable) & M Alain Lioret ;

- 4 MCF : M Cédric Plessiet, M Vincent Meyrueis, M Jean-Fronçois Jégo & Mme Marlène Puccini.

 

L’équipe INRéV se structure autour de 3 axes de recherche majeurs :

- Processus de création artistique émergeant de la « seconde interactivité » ;

- Processus de création émergeant de l’interaction interdisciplinaire (Art/Science - Arts numériques/Arts vivants) ;

- Processus de création à la croisée des domaines de l’image 3D « temps réel » interactive et de l’image 3D « pré-calculée ».