Sophia Kourkoulakou

Titre Provisoire : Sculptures/trompe l’oeil aux espaces hybrides

Sous la direction  : Chu-Yin Chen

Mail : sopheeah.k@gmail.com

Mots-clés  : trompe-l’oeil, interaction homme-machine, espace hybride, réalité augmenté, réalité mixte, temps réel, illusion visuelle, systèmes multi utilisateur, spectacteur, projection mapping

Description : 

Influencé par les avancées technologiques dont il est issu et dépendant, l’art numérique évolue avec ces dernières. Si les premières images numériques en deux dimensions malgré une basse définition pouvaient requérir plusieurs secondes de calcul, les moyens actuels permettent désormais d’animer en temps réel des environnements à trois dimensions. Avec la démocratisation et le perfectionnement des vidéoprojecteurs et systèmes de captation des mouvements, il devient assez courant de rencontrer des installations artistiques qui projettent un monde virtuel dans le monde réel. Ce monde virtuel calculé entièrement par ordinateur, sur des volumes réels, fait appel au procédé de projection mapping, nouveaux trompe-l’oeil à l’ère numérique.

Les techniques de réalité augmentée nous amèneront à nous pencher sur le fonctionnement de nos perceptions (oeil-cerveau), telles que la persistance rétinienne, les illusions visuelles ou la capacité de percevoir les formes et la lumière en mouvement dans l’espace. Pour cela, nous analyserons les effets optiques, les illusions 3D afin de développer une anamorphose interactive en relation avec le point de vue en mouvement du spectateur se déplaçant.

C’est en s’appuyant sur ce type de technique associée à des dispositifs mécaniques que nous avons l’intention de créer de véritables sculptures/trompe-l’oeil. On explorera l’interaction entre les perceptions visuelles et le sens du mouvement du spectateur à l’aide de ces sculptures afin de proposer au spectateur de s’engager dans une performance artistique hybridant le réel au virtuel (l’espace hybride de la réalité augmentée). Cette recherche s’inscrira dans le cadre du développement des systèmes d’interface homme-machine.

 

Problématique  :

Comment créer une anamorphose interactive avec un point de vue mobile ?

 

Hypothèse  :

À l’aide de la capture du mouvement et du regard du spectateur participatif, il serait possible pour lui de contrôler une sculpture/trompe-l’oeil de cet espace hybride afin de faire émerger une anamorphose interactive.